Valeurs, outils et pratiques du Conseiller Éducatif

 

Adhésion

Préalable essentiel dans la relation d’aide, elle repose sur la confiance et l’espoir d’un possible changement. Le rôle du Conseiller Éducatif peut également de susciter l’adhésion, notamment chez les enfants et / ou les adolescents qui ne sont pas à l’initiative de la demande d’aide.

Coéducation

Le Conseiller Éducatif n’a pas de baguette magique, il ne va pas transformer votre enfant en quelques heures ! Toutefois, par un travail de coopération, vous allez  chercher (et trouver!) avec lui de nouvelles clés éducatives, relationnelles ou encore scolaires.

Compétences psychosociales

Elles peuvent être un outil de développement personnel.  Elle contribue à renforcer l’estime de soi et développer les capacités relationnelles. Bien ancrées, ces compétences permettent aux personnes de faire face aux exigences et aux épreuves de la vie quotidienne. Travailler les compétences psychosociales peut permettre d’être mieux avec soi et avec les autres.

Confidentialité

Le Conseiller Éducatif intervient de manière discrète et en toute confidentialité. Votre nom n’est pas inscrit au sein d’une administration, aucun rapport n’est fait sur votre situation. 

Empathie

Afin de comprendre au mieux votre situation, le Conseiller Éducatif s’appuie sur une posture empathique, en essayant de comprendre ce que vous pouvez ressentir, sans chercher à se mettre à votre place.

Honnêteté

Si le Conseiller Éducatif estime que la situation familiale ne nécessite pas ou plus de suivi, il vous proposera de cesser l’accompagnement, en dehors de toute considération financière

Liberté

Faire appel à un Conseiller Éducatif, c’est choisir le professionnel qui va vous aider, c’est choisir la fréquence des interventions, c’est choisir d’arrêter ou de reprendre quand on le souhaite, en somme, c’est la liberté !

Bienveillance

Le Conseiller Éducatif s’attachera à poser un regard compréhensif et positif sur votre situation. En “veillant bien” au respect de la place et de la parole de chacun, son travail aura pour objectif d’arriver à un mieux-être familial.

Communication non-violente

Outil efficace pour travailler la qualité de la communication, le Conseiller Éducatif pourra vous aider à améliorer les échanges et les relations au sein de votre famille.

Crédibilité

Une formation théorique solide, un parcours professionnel et une expérience de vie riche ; le Conseiller Éducatif est un interlocuteur ayant un certain vécu dans son domaine et vous garantit des prestations sérieuses et de qualité.

Écoute active

Outil essentiel pour bien comprendre votre situation, le Conseiller Éducatif va voua aider à mettre des mots sur vos difficultés, en utilisant des techniques de reformulation, en vous posant des questions, en faisant des liens. 

Humilité

Malgré ses compétences, le Conseiller Éducatif n’a pas réponse à tout. Il saura le reconnaître si tel était le cas et vous orienter vers les professionnels adéquats.

Jeux

Pour entrer en relation et faciliter les échanges, il est parfois nécessaire d’avoir un support adapté ;  le jeu peut être un bon outil pour faire connaissance, désamorcer des tensions ou encore favoriser l’émergence de la parole.

Partenariat

Pour bien comprendre une situation, il peut être intéressant de contacter d’autres professionnels travaillant avec la famille (école, médecin, orthophoniste…). Avec votre accord, le Conseiller Éducatif peut se mettre en lien avec eux afin de recueillir de nouveaux éléments de compréhension ou encore de coordonner les actions.

N’hésitez plus et contactez Alain Rossberg dès maintenant pour prendre un rendez-vous !

Cadre Législatif, Éthique et Déontologique du Conseiller Éducatif

Le Conseiller Éducatif s’appuient sur des pratiques validées par la Haute Autorité de Santé (H.A.S.), en parfaite adéquation avec les recommandations de l’ANESM. (Guide des bonnes pratiques)

Le Conseiller Éducatif articule son action éducative dans le respect des lois du secteur social et médico-social et notamment la : « Loi n° 2002-2 du 2 janvier 2002 rénovant l’action sociale et médico-sociale »

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.docidTexte=JORFTEXT000000215460&categorieLien=id

« Extrait : Section 2 : Des droits des usagers du secteur social et médico-sociale
L’article L. 311-3 du code de l’action sociale et des familles est ainsi rédigé:
« Art. L. 311-3. – L’exercice des droits et libertés individuels est garanti à toute personne prise en charge par des établissements et services sociaux et médico-sociaux.

Dans le respect des dispositions législatives et réglementaires en vigueur, lui sont assurés:
« 1° Le respect de sa dignité, de son intégrité, de sa vie privée, de son intimité et de sa sécurité;

« 2° Sous réserve des pouvoirs reconnus à l’autorité judiciaire et des nécessités liées à la protection des mineurs en danger, le libre choix entre les prestations adaptées qui lui sont offertes soit dans le cadre d’un service à son domicile, soit dans le cadre d’une admission au sein d’un établissement spécialisé ;

« 3° Une prise en charge et un accompagnement individualisé de qualité favorisant son développement, son autonomie et son insertion, adaptés à son âge et à ses besoins, respectant son consentement éclairé qui doit systématiquement être recherché lorsque la personne est apte à exprimer sa volonté et à participer à la décision. A défaut, le consentement de son représentant légal doit être recherché;

« 4° La confidentialité des informations la concernant;

« 5° L’accès à toute information ou document relatif à sa prise en charge, sauf dispositions législatives contraires ;

« 6° Une information sur ses droits fondamentaux et les protections particulières légales et contractuelles dont elle bénéficie, ainsi que sur les voies de recours à sa disposition ;

« 7° La participation directe ou avec l’aide de son représentant légal à la conception et à la mise en œuvre du projet d’accueil et d’accompagnement qui la concerne.
« Les modalités de mise en œuvre du droit à communication prévu au 5° sont fixées par voie réglementaire. »

ainsi que, la « Loi n° 2005-102 du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées (1) »

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000809647

et la «Loi n° 2007-293 du 5 mars 2007 réformant la protection de l’enfance »

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000823100

Le Conseiller Éducatif est un éducateur spécialisé qui exerce son activité en libéral. Il s’appuie s’appuie sur les mêmes principes éthiques et déontologiques que l’éducateur spécialisé qui exerce son activité professionnelle en institution.

La Charte d’Éthique Professionnelle des Éducateurs Spécialisés constitue un cadre de référence de la pratique du Conseiller Éducatif.

https://www.soutien-et-accompagnement.fr/assets/doc/CDPES.pdf

  • C’est un professionnel de l’action sociale et médico-sociale de terrain dont la démarche clinique le place au contact des populations.
  • Elle ne peut se réduire à l’application de connaissances acquises.
  • Son intervention se situe dans le champ du handicap (fonctionnel, sensoriel, psychique, intellectuel, troubles invalidants), de la protection de l’enfance, de l’insertion, de la réinsertion sociale et professionnelle ou de la prévention spécialisée auprès d’enfants, d’adolescents, d’adultes isolés mais aussi de couples, de familles ou de groupes.
  • Sa démarche vise à permettre à des personnes en difficultés d’agir sur elles-mêmes et sur leur environnement pour que leurs conditions sociales, éducatives, psychiques, matérielles ou de santé s’améliorent, dans un but immédiat et/ou plus lointain.
  • Son approche pratique est réflexive et tient compte de la complexité des personnes, des situations ou des contextes.
  • Elle est guidée par le souci de co-construire du sens en présence des personnes, dans la pratique, pour comprendre ce qui se passe et entreprendre une action qui vise  un changement dans des situations.